INAMI : la bévue de l'année !

L'INAMI a récemment envoyé le résultat de son évaluation de votre demande de statut social. Un résultat qui contient une énorme erreur, raison pour laquelle vous avez peut-être reçu un message vous indiquant que vous n'avez pas droit au statut social.


Le vendredi 7 août 2020, l’INAMI a crié sur tous les toits que les prestataires de soins ne devraient plus demander leur statut social (avantages sociaux INAMI) via un formulaire papier à partir de cette année : la demande de prime devient automatique et son montant sera directement calculé si l’INAMI dispose des informations nécessaires pour cela, moyennant certaines conditions.

Comment est-ce possible que l'INAMI soit incapable de calculer correctement notre activité de kinésithérapeute? Il dispose de toutes les données nécessaires, mais ne semble pas connaître sa propre réglementation.

Exemple : l'une des valeurs-seuil est 156.000 valeurs M attestées au maximum par an. Mais l'INAMI refuse désormais un certain nombre de primes si le kinésithérapeute concerné a dépassé le nombre maximum de prestations annuelles (6.500 prestations) !

Il n'y a apparemment aucune connaissance des pseudocodes pour les prestations qui font partie d'un seul et même traitement dans notre nomenclature actuelle (ex. : les 4 numéros de nomenclature et/ou pseudocodes pour la 1ère séance en pathologie courante équivalent à 4 séances pour l’INAMI) : tous les pseudocodes facturés ont été comptabilisés comme étant des prestations à part entière. L’INAMI considère également la rédaction du dossier en pathologie Fa, Fb et E comme une prestation.

Cela signifie qu'un confrère qui a attesté environ 120.000 valeurs M ​​en 2019 (ce qui est moins que la limite maximale) se voit refuser ses avantages sociaux INAMI car plus de 6.500 prestations sont comptabilisées suite à l’addition absurde de tous les (pseudo)codes!

Ce lundi 10 août, AXXON a adressé une lettre à l’INAMI afin de demander la suppression immédiate de cette procédure et surtout l’ajustement de celle-ci.

  • CareConnect
  • Trenker