Uro-gynécologie: simplification de la nomenclature

La nomenclature pour le traitement des pathologies Fa lorsqu’une rééducation uro, gynéco-, colo- ou proctologique est nécessaire est désormais simplifiée.


Jusqu’ici, le traitement d’une pathologie de la liste Fa ne pouvait commencer qu’après 18 séances de base en pathologie courante. Depuis le 1er janvier 2021, lorsqu’une rééducation urologique, gynécologique, colo- ou proctologique est nécessaire, vous n'êtes plus obligé d’effectuer ces 18 séances en pathologie courante avant d’attester un traitement pour une pathologie de la liste Fa.

Par conséquent, vous ne devez plus démontrer une nette amélioration des symptômes à l'issue de ces 18 séances en pathologie courante au moyen d'un bilan initial et final du traitement: vous effectuez directement une notification Fa avec une prescription du médecin spécialiste.

Cette modification a été publiée au Moniteur Belge en date du 31 mars, avec effet rétroactif au 1er janvier.
Il est donc possible que vous receviez une demande de correction de la part des mutuelles pour les traitements effectués au premier trimestre.


Source : INAMI

  • CareConnect
  • Trenker