Home

 

Rôle de la rééducation pelvienne et de la kinésithérapie périnatale

La rééducation pelvienne (ou, en d’autres termes, le rétablissement fonctionnel des muscles du plancher pelvien et des structures du bassin osseux) relève exclusivement du champ d’activité de kinésithérapeutes spécialisés – comprenez, titulaires d’une qualification professionnelle particulière dans ce domaine spécifique. Ces personnes ont suivi une formation de qualité reconnue et se soumettent chaque année à un certain nombre de recyclages dispensés par des experts nationaux et internationaux. Si vous cherchez un kinésithérapeute spécialisé près de chez vous, nous vous invitons à consulter les sites www.axxon.be ou www.bicap.be.

Rappelons brièvement quel est le rôle du thérapeute spécialiste du plancher pelvien dans nos soins de santé :

Il s’agit ici de s’attacher à éviter l’apparition des troubles du plancher pelvien.

Il recouvre le traitement du plancher pelvien sans recours aux techniques opératoires, simplement en guidant et en entraînant certaines parties du corps. Les fuites urinaires, la constipation, les difficultés à évacuer les selles, les mictions fréquentes, l’énurésie nocturne, les troubles érectiles, les douleurs au cours des rapports sexuels, etc. ne sont que quelques exemples de problèmes qui peuvent retirer un bénéfice d’une rééducation pelvienne.

Il est nécessaire d’enseigner les exercices des muscles du plancher pelvien au patient avant une opération, et de poser de bonnes bases structurelles en préalable à cette dernière.

Les exercices appris durant la phase préopératoire doivent être poursuivis après l’intervention et, si nécessaire, adaptés pour être encore plus spécifiques.

Lorsque les plaintes persistent de façon prolongée après l’intervention, elles donneront lieu à un traitement spécifique.

La kinésithérapie pelvienne spécialisée et la thérapie manuelle peuvent être utilisées dans toutes les plaintes douloureuses de la région du bassin. Une douleur prolongée peut déclencher dans le cerveau des processus qui vont entretenir la sensation douloureuse malgré la disparition du stimulus douloureux proprement dit ; on parle alors de sensibilisation centrale.

Tous les traitements sont définis individuellement sur la base d’un premier entretien approfondi et après contrôle de toutes les structures corporelles concernées. Cet examen peut aller du bas de la cage thoracique aux membres inférieurs inclus et recouvre un contrôle externe mais aussi interne du plancher pelvien. Le corps est considéré comme un tout. Un plan de traitement assorti d’objectifs clairs (p.ex. soulager la douleur, combattre les fuites urinaires, améliorer la sensation d’urgence mictionnelle et le fonctionnement quotidien…) est ensuite défini en concertation avec le patient. Ce n’est qu’ensuite qu’est débutée la thérapie proprement dite.

Un thérapeute spécialiste du plancher pelvien, c’est non seulement un interlocuteur de confiance, mais aussi un coach qui se charge de motiver et d’accompagner si nécessaire. Cette fonction de coaching suppose de dispenser beaucoup d’informations et de conseils, de travailler avec un journal des mictions et des apports liquidiens, de développer une utilisation appropriée et fonctionnelle des muscles du plancher pelvien, d’encadrer des exercices à domicile et une activité physique développée de façon progressive, etc.

Nous travaillons toujours dans le cadre d’une équipe multidisciplinaire, sur renvoi du généraliste, du gynécologue, de l’urologue ou du gastro-entérologue. Nous ne traitons pas uniquement la pathologie mais la personne et sa symptomatologie dans leur ensemble, afin de rétablir un fonctionnement normal.

La kinésithérapie périnatale (les soins de kinésithérapie intervenant avant, pendant et après l’accouchement) aidera la patiente à mieux affronter les nombreux changements qu’elle subit au cours de la grossesse, que ce soit au niveau de la posture, de la souplesse, de l’équilibre, de la stabilité, de la force musculaire, de la mobilité, de la circulation sanguine, de la respiration, de la relaxation ou des ajustements psychologiques.

Au cours des séances prénatales, le kinésithérapeute proposera des exercices de relaxation, de posture, de respiration et de poussée pour faciliter au maximum l’expulsion du bébé tout en protégeant le bassin, le plancher pelvien et l’enfant lui-même au cours de l’accouchement. À ce stade, la prise en charge se focalisera donc principalement sur le bon usage des muscles du plancher pelvien en combinaison avec une respiration adaptée. Ces muscles sont lourdement sollicités au cours de la grossesse et il sera donc nécessaire de les renforcer après la naissance (ou, dans certains cas, de réapprendre à les détendre), y compris lorsque l’accouchement se fait par césarienne. Certaines femmes sont aussi confrontées pendant et/ou après la grossesse à des problèmes d’incontinence urinaire ou fécale, tandis que d’autres ne souffrent pas ou guère de cette sollicitation accrue des muscles du plancher pelvien. Toute femme a néanmoins intérêt à entraîner sciemment ces muscles et à veiller à les tendre ou à les détendre lorsque c’est nécessaire. La prévention revêt ici une importance capitale.

Les plaintes dans la région du bassin et du bas du dos sont un problème fréquent au cours de la grossesse. Elles sont influencées tant par les mouvements que par la charge et disparaissent souvent après l’accouchement, mais il arrive également qu’elles s’installent de façon plus prolongée. On parle aussi de douleur pelvienne du postpartum, de douleurs lombaires et pelviennes associées à la grossesse, d’instabilité pelvienne, etc.

Au cours des séances de kinésithérapie périnatale, la patiente apprendra comment mieux gérer ces douleurs transitoires.