Qualifications particulières

Depuis le 1er janvier 2015, les kinésithérapeutes qui le désirent ont la possibilité de demander un agrément pour l'une des six qualifications professionnelles particulières.

Pour ce faire, il vous suffit de compléter le Formulaire de demande d'agrément : qualification professionnelle particulière et de l'envoyer au ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles:

La procédure détaillée sera bientôt en ligne sur le site web de la Fédération Wallonie-Bruxelles.  
 
Pour rappel, les six qualifications professionnelles particulières sont les suivantes:

  1. Kinésithérapie pédiatrique
  2. Kinésithérapie périnatale et rééducation abdomino-pelvienne 
  3. Kinésithérapie neurologique
  4. Kinésithérapie manuelle
  5. Kinésithérapie cardiovasculaire
  6. Kinésithérapie respiratoire


Une qualification professionnelle particulière peut être accordée au kinésithérapeute qui présente un dossier au service agrément des professions de santé universitaires reprenant les documents requis suivants :

  1. la preuve qu'une expérience suffisante a été acquise pour une des qualifications professionnelles particulières reprises ci-dessus, attestée par un profil d'activités et confirmée par tout moyen de droit ;
     
  2. la preuve qu'une formation spécifique a été suivie avec succès pour une des qualifications professionnelles particulières reprises ci-dessus, confirmée par un diplôme ou un certificat ;
     
  3. la preuve que le kinésithérapeute agréé s'est régulièrement formé pour une des qualifications professionnelles particulières reprises ci-dessus, confirmée par des attestations de participation aux congrès nationaux et/ou internationaux, aux réunions scientifiques et/ou des publications personnelles effectuées dans une des qualifications professionnelles particulières en kinésithérapie ;
     
  4. un curriculum vitae ;
     
  5. la preuve que vous êtes bien agréé et autorisé à exercer la kinésithérapie en Belgique.

 
La demande d'agrément doit être introduite dans les deux ans qui suivent la date d'entrée en vigueur de l'arrêté en question.
Les demandes d'agrément introduites après le 1er janvier 2017 ne seront plus recevables.

  •